On parle beaucoup de Ch'tis en ce moment...

Mais connaissez-vous...

le gaga !!!!

C'est le language de par chez nous !

C'est aussi (comme pour "Ch'ti"...)

le nom donné aux stéphanois et habitants des environs...

Alors aujourd'hui....

Une histoire gaga.... rien que pour vous...

Et s'il y a des mots que vous ne comprenez pas...

Cherchez donc un peu...

Au besoin je vous ferai une traduction...

Le garagnat de la mémé.

Dans l'quartier d'Chavanelle,

passé un temps,vivait une vieille qu'on appelait "la mémé"...

C'était sûr'ment pas vrai, parc' qu'elle était tout' seule...

Elle avait sans doute jamais eu d'galant

donc pas d' pillot... ni d' pillote...

Faut dire qu'elle avait comme qui dirait un p'tit coup d'gandot...

Mais bon...

Y a ben d'autr' baronles

qui trouvent quand même une bassoille pour leur t'nir compagnie...

Elle, bissignette, on la voyait toujours tout' seule...

Y s' disait qu'elle avait trafiqué du côté d'la Ric...

Et qu' dans l' temps elle avait d' la parenté au Chambon...

Mais allez savoir...

Doivent tous êtr' au smitière à l'heure qu'il est ...

En tous cas ell' s' dépatouillait comme elle pouvait

avec un' retraite tout' matrue

qui semblait rapetisser de mois en mois...

Alors on la voyait traîner un peu du côté d'la gandouze...

Elle récupérait qu'ques babioles et des bouts d' petas...

Et elle faisait son marché d' vers la fin pour avoir des prix...

Comme ça elle arrivait quand même à s' couffler

vu qu' c'était pas une pichorgne...

Elle parlait pas beaucoup au monde...

et l' monde lui parlait pas beaucoup...

Faut dire qu'elle embauconnait un peu...

Pis elle était un peu baronte...

*

Un jour, en rentrant du marché,

v'la t'y pas qu'elle trouve su' l' trottoir un joli p'tit chaton

avec des grandes mirettes toutes bleues...

L'avait l'air un peu bazu...

Mais l'était même pas émazelé...

Elle commença par lui donner des p'tit's caresses...

La tendresse, c'était pas son fort à la mémé...

Mais le p'tit chat se laissait faire sans renauder...

l'avait pas l'air éjeillé...

tant et si bien que la mémé s'en fit un compagnon...

Q'elle soit une Marie-graillon,

souvent fagotée sans d'vant dimanche,

et qu'elle ait une figure toute marfondue,

le p'tit chat s'en prenait pas...

Elle l'appelait "galapiat", et il la suivait partout...

Ils étaient franc achinés...

Chaton_2

Un jour qu'elle lui bécotait l'museau,

v'là t'y pas qu' l'animal se mit à barjaquer...

La mémé ouvrait bien ses esgourdes,

elle croyait qu'elle barontait complèt'ment...

Mais non !!!

- " Ben quoi, mon Galapiat ??? Tu bajasses toi ???

Ben tu m'en diras tant !!! "

- " Ben oui, ma gâtée...

Et vu qu' t'as toujours été bien brave avec moi,

je vais t'exaucer trois voeux..."

La mémé qu'était à s' galler d'une fricaude

en laissa tomber sa fourchette !!!

- " trois voeux ??? Ben...

J'suis une vieille cagnasse...

toute écoulanchée... toute ébouillée...

Les hommes ont jamais eu trop envie d' me patrouiller...

Tu sais mon pillot, si j'pouvais m' retrouver plus jeune,

avec de belles tenues...

Mais pas qu' j'ai l'air d'une catole ou d'une gambelle quand même... "

*

Sitôt dit, sitôt fait...

Elle se transforme en une jolie jeune-fille un peu nioche...

Du coup la v'là d'vant la glace, elle apinche ses gambettes...

- " Miladzeu de miladzeu !!!!

C'est qu' je fais une sacrée mille comme ça !!!

Mais j'ai l'air fine...

belle comme tout et dans c' taudis..."

*

- " 2ème voeu..."

Et le chat transforme le gourbit en 3 étoiles...

*

- " ben mon colon....

Me v'là maint'nant une belle grabotte,

dans un bel appart. avec plein d' cafurons...

on va pouvoir faire la pampille ici !!!"

*

La mémé n'en revient pas...

Elle se sert un p'tit coup d' débéloise pour se remettre

- " C'est pas l'tout...

Mais va falloir m' décarrucher un prince...

Attention hein...

J' veux pas d'un couratier...

Ni d'un qui soye toujours au canit

parc' qu'il a les corniaules trop sèches...

Va pas m' sortir un essorié...

Et pis qu'y compte pas sur moi pour lui faire son gandot...

J' voudrais pas d'une jarjille non plus, ni d'un nioche...

J'ai pas envie d' gueniller..."

*

- " T'as raison ma gatée...

Vu qu'on est bien enchinatés , on va rester tous les deux..."

Tendresse

Et not' chat se transforme en prince charmant...

La mémé en est toute badabeu...

Mêm' plus b'soin d' broger :

-" Fouilla ! C'est encore mieux qu' dans mes rêves...

C'est que c'est pas un raptaret...

Avec ses beaux ch'veux qui r'biquent ...

Un beau galavart comm' ça pour moi tout' seule !!!"

Elle fait rien que de l' reluquer...

*

Le chat lui sert un quina, puis il l'enlace...

Il commence à la bougrasser...

Chat_c_lin 

- " Dans quoi qu' j' suis en train d' m' empiaucher ???"

qu'elle se dit la mémé,

toute estrapanée par ces changements...

Mais la séduction du garagnat est trop forte...

Elle se laisse embringuer dans son jeu...

Elle enlève les piquerles de ses yeux,

et les barbelles qui sont restées collées à ses lèvres d'ancien matou...

Et elle s'abandonne entre ses mains, amiteuse comme tout...

Et juste comme elle commence à prendre la lourde,

qu'elle sent qu'elle trampaleille...

(vu qu'ils ont bien minaté, parc' qu' y sont pas des moulachiques...

pis lui, c'est pas un' tate-minette,)

alors qu'elle en est tout' mouillée d' chaud,

complètement tège...

qu'elle se demande même si elle va pas tourner la carte,

ou même en petafiner tellement ça la prend fort... 

alors qu'ils sont sur le point de s'évanler,

le chat murmure :

" quel dommage que tu m'aies fait castrer !!!"

Chaton